Le Journal de Maison Matisse

Le Journal de
Maison Matisse

 

Collection Intérieur aux aubergines

Les collections permanentes de Maison Matisse s’enrichissent de pièces de mobiliers et d’objets de décoration inspirés du tableau Intérieur aux Aubergines (1911), l’une des œuvres les plus décoratives d’Henri Matisse.

 


Henri Matisse, Intérieur aux aubergines (1911), Musée de Grenoble
© Succession H. Matisse.

 

Avec L’Atelier rose, La Famille du peintre et L’Atelier rouge, Intérieur aux aubergines fait partie de la série des « intérieurs symphoniques », tous peints en 1911 par Henri Matisse. À l’image des trois autres tableaux, nous nous trouvons ici dans un atelier, en l’occurrence rue de la Gare à Collioure.

La collection est réalisée en collaboration avec Cristina Celestino qui imagine un canapé, un fauteuil, un paravent, deux tables basses, un tapis, un papier-peint et des objets de décoration dont la richesse des formes et des motifs forment une réinterprétation de l’œuvre originelle.

Tel un tableau vivant, les pièces archétypales de la collection interprètent en trois dimensions les éléments marquants de l’oeuvre, à travers un jeu d’écrans qui se superposent en profondeur, à l’image de la composition picturale imaginée par Henri Matisse.

Dans cet esprit de juxtapositions, la designer italienne a choisi le contraste, non seulement entre intérieur et extérieur, mais aussi entre les vides et les pleins, les aplats et les motifs, les géométries et les douceurs organiques, suggérant à la fois des formes résolument contemporaines et une certaine idée du confort. Ainsi les valeurs esthétiques et humanistes du peintre habitent ce décor total, où les formes et les couleurs se rejoignent à l’unisson.